Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 13:41

 

Le journal de l'ALPY vient de sortir.

Pour tous renseignements, écrivrez à :

alpy78@gmail.com

 

PL24.jpg

Repost 0
Published by ALPY - dans Notre revue
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 08:19

 

Nous vous proposons l'éditorial de notre dernier journal papier qui vient de paraître.

Pour vous l'envoyer écrire à l'Alpy - C/o Ommasec, rue de la Ferme 78200 Magnanville. Prix 1€ + le port.

 

France, fille ainée de la Révolution

 

Le premier mai est et reste, avant tout, la fête du travail. L'église depuis toujours s'est construite sur les ruines d'anciennes civilisations qu'elle s'est toujours efforcée de détruire. Chaque manifestation cultuelle édifice cultuel, chaque rite, ou commémoration a toujours été posé de façon à faire disparaître des autels, lieux de cultes, rites ou commémorations plus anciens. Négationnistes de fait et avant l'heure, il ne faut pas s'étonner que l'on bétifie un premier mai à Rome. Le thaumaturge n'a-t-il pas accompagné ses derniers souffles d'un camouflet des plus clairs en invoquant une « France, fille ainée de l'église » qui ne pouvait que ravir certains - pas les moindres politiquement parlant - les réactionnaires français et qui depuis nous servent de la racine chrétienne à tout va.

PL21.jpgUn miracle, nous dit-on, justifie la bétification ! Et en France, bien sûr .. Il ne manquerait plus que ce soit à Ploërmel où le maire, représentant de la République n'a pas attendu cette farce pour imposer à ses concitoyens sa vision extatique sous la forme d'une robuste statue du prétendu thaumaturge.

Il est un temps récent, où l'église feignant un peu de réalisme, était la première à fustiger toute déclaration miraculeuse, de peur de polémique, voire de ridicule.

Rejoignant nos édiles européens dans leur folle obstination à imprimer une patte toutemystique à une Europe décidément peu créative, l'église a recours aux vieux remèdes : béatification et miracles à la pelle. Ils appellent cela « réenchanter le monde » !

Rappelons tout de même que le peuple français le 21 janvier 1793, procéda à la décollation de Louis XVI. Un acte certes barbare, mais qui revêtait alors une symbolique revendiquée. Irrémédiable pour le roi Louis, irrémédiable pour l'église. Le peuple tranchait le dernier lien avec le divin : un cri, une naissance.

C'est sur cette émancipation que s'est bâti la République. Un peuple peut qui s'émancipe, dont la liberté nouvelle laisse un champ des possibles incommensurable. Alors là oui, on peut appeler cela « réenchanter le monde ». Voyez nos frères en humanité, actuellement en lutte au moyen-Orient. Lorsque, à la seule vue de ces soulèvements vibre notre poitrine, nait l'émotion, coule une larme, c'est bien plus que de l'empathie qui nous envahit, c'est le sang de nos ancêtres révolutionnaires qui bouillonne. Un peuple qui se lève et rompt le joug est un peuple qui renait. Cela ne suffit-il pas à  « réenchanter  notre (vieux) monde ».

La France est la fille ainée de la Révolution et à moins de voir, en guise de second miracle, revenir Louis XVI, tête recollée, l'affaire est entendue.

Alors pourquoi envoyer en délégation Fillon, Juppé et Guéant à Rome plutôt que dans les chaleureux cortèges républicains du 1er mai ? Notons la remarquable absence d'un président français pourtant prompt à la componction. Son entourage a su lui conseiller quelque réserve, à moins qu'à force de tomber en génuflexion à la vue de la moindre chasuble, celui-ci ait craint l'overdose ou l'épanchement synovial et synodal aussi.

Heureusement il n'y avait que 40.000 français, soit 1,6 % de la population. Le miracle imposé ne fait pas recette au pays de Voltaire.

D'ailleurs, le miracle au XXIe siècle, c'est probablement qu'il reste encore d'aussi crédules agenouillistes (voir le saint suaire, toujours objet de ferveur, que l'on nous ressert malgré sa datation au carbone 14).

Il n'est pas étonnant, quoique déplorable, de voir nos gouvernants, tant français, qu'européens, s'évertuer à imposer au forceps de soi-disant racines chrétiennes, faisant, comme à l'accoutumée, table rase du reste de l'humanité et de leur prédécesseurs et donc rivaux. Préempter la terre et les hommes reste le seul but des églises, avec un regret peut-être pour les méthodes plus musclées de leurs ancêtres, mais une incontestable maitrise de l'intrigue.

C'est pourtant bien des valeurs nées de la Révolution, de la déclaration des droits de l'homme, des Lumières, et pour fini de la loi de 1905 que se sont construites la France et l'Europe. Elles se doivent de porter ses valeurs émancipatrices et non des racines chrétiennes. C'est la vision claire de l'essentiel des peuples européens. Pas celle de ses représentants qui s'arc-boutent sur leurs prie-dieux curieusement laissés à la disposition des parlementaires européens. Plan B plombé, mais pour combien de temps ?

Didier Cros

Président de l'ALPY

Repost 0
Published by ALPY - dans Notre revue
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 18:57
PL19-page001.jpg334
Repost 0
Published by ALPY - dans Notre revue
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 18:00
Repost 0
Published by ALPY - dans Notre revue
commenter cet article

  • : Le blog de ALPY
  • Le blog de ALPY
  • : Association des Libres Penseurs des Yvelines (ALPY)
  • Contact